TRAHISONS !

Nous n'avons guère donné de nouvelles récemment car nous venons de traverser une période particulièrement difficile et délicate de retours d'adoption qui nous a tous et toutes beaucoup occupés mais aussi bouleversés.

 

Doit-on éternellement rappeler que les animaux que nous vous présentons sortent tous, sinon de l'enfer, du moins de situations difficiles et précaires qui ont engendré stress, méfiance, mal être et souffrance. Lors de chaque placement, nous espérons donc de nos adoptants un minimum de compréhension, de compassion et d'amour pour nos pauvres chiens.

 

Hélas, depuis le 17ème siècle, notre société n'a guère évolué... Mr Poquelin en tant que Molière, a dénoncé sans égards ces étourdis, ces avares, ces malades imaginaires ou Tartuffes, et autres fourberies de son époque. Mais nous les retrouvons toujours aussi présents dans notre 21ème siècle, inconscients ou manipulateurs, sans empathie ou sans cœur, et nous en sommes hélas les victimes tant ils sont habiles à dénigrer leurs responsabilités et rejeter leurs fautes les plus flagrantes.  

 

Ces situations de rejets sont irresponsables et terribles à gérer car (faut-il encore le rappeler) les animaux ne sont pas des objets mais ont tous une âme et des sentiments, ce sont des êtres qui souffrent. Et à chaque retour, c'est aussi une place de moins pour un refuge qui compte sur nous, pour un innocent qui devra encore patienter dans le froid et l'isolement. C'est également une énergie colossale qui freine toutes nos autres actions et épuise les bénévoles que nous sommes. Par bonheur dans ces lourds moments de tristesse, quelques personnes compétentes et dévouées nous épaulent sans réserve, ne comptant ni leur temps, ni leurs déplacements et offrant même de leurs deniers face à la détresse qu'ils constatent et côtoient.

 

Ces dernières semaines, ce sont donc quatre nouveaux malheureux qui viennent de perdre leurs repères, leur foyer, leur confiance. Quatre pauvres chiens qui nous avaient confié leur espoir et toute leur vie. Comment rester impassibles, comment ne pas ressentir de colère et souffrir avec eux ? Par pitié pour eux, si vous ne pouvez pas leur apporter ce qu'ils attendent, un peu de confort et des montagnes d'amour, laissez nos chiens à ceux qui en seront capables, ne les adoptez pas.

 

HELGÉ (retour à l'adoption), ZAMBRA (changement de famille d'accueil), MENCIA (fugue puis replacement de la chienne) et maintenant CASPER (retour à l'adoption au bout de 5 ans !). Nous avons également d'autres graves problèmes annexes au sujet de deux mastins espagnols ! Braves compagnons, nous allons tous ensemble nous mobiliser pour vous redonner foi en l'humain, pour vous offrir enfin un vrai bonheur, celui auquel vous avez droit, celui que vous méritez et que vous attendez. 

 

Avec REBECCA et ANDREA, ce sont donc six de nos chiens qui vivent désormais en famille d'accueil.

 

Et nous remercions du fond du cœur toutes ces belles personnes qui ont su écouter, entendre leur détresse pour leur ouvrir leur porte et les accueillir avec chaleur. Au-delà des soins de remise en état, certains ont aussi nécessité une grande patience et beaucoup de courage pour retrouver équilibre et joie de vivre.

 

Mais désormais, loin de tous ceux qui les ont trahis, chacun vous lance un appel désespéré pour ne pas tomber dans l'oubli. Aucun d'entre eux n'a mérité son triste sort. Alors ne détournez pas les yeux, ne les ignorez pas, nous sommes leur seule chance.

 

UHDG est avant tout une grande famille. Nous partageons avec vous tous, une magnifique cause, vraie et sensible qui réclame un énorme dévouement. Alors, si vous aussi faites partie de ceux qui veulent se battre, qui ne baissent pas les bras, faites nous connaitre, diffusez, soutenez-nous ou adoptez. Mais adoptez avec responsabilité et amour.

 

Comme nos chiens, nous avons besoin de vous sentir près de nous, avec nous, nous avons besoin de vous.

Merci pour Helgé, Zambra, Mencia, Casper, Rebecca et Andréa.

 

Toute l'équipe UHDG et nos bénévoles espagnoles.

Écrire commentaire

Commentaires: 0