POURQUOI LES GALGOS OU PODENCOS, ADOPTES OU EN FAMILLE D'ACCUEIL, PRENNENT-ILS LA FUITE ?

Nous avons réfléchi à cette question car dernièrement il semblait qu’il y avait une recrudescence des fuites qui en réalité n’a pas lieu.

 

Il y a une chose que les associations soulignent spécialement avant de livrer un galgo.

 

IL NE FAUT JAMAIS LACHER UN ANIMAL DE CES RACES AVANT QU’UNE LONGUE PERIODE SOIT PASSEE ET QUE LA PREUVE QUE L’ANIMAL REVIENT TOUJOURS QUAND ON L’APPELLE SOIT FAITE.

 

Alors qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Pourquoi les pertes se multiplient-elles ?

 

Les galgos et les podencos  ne sont pas des fuyards. Ce sont des chiens peureux et quand ils prennent peur, ils n’attaquent pas, leur système de défense,  c’est la rapidité et c’est ce qu’ils font : courir.

 

Quand on adopte ou prend en accueil un de ces chiens, il faut être bien conscient de ce trait de caractère.

 

Il y a des personnes qui nous disent : nous avons toujours eu des chiens, et nous répondons : étaient-ce des galgos ?

 

IL NE FAUT JAMAIS LACHER UN ANIMAL QUI EST EN ACCUEIL PUISQUE CE SONT LES FAMILLES D’ACCUEIL QUI DOIVENT LES SOCIABILISER ET LES EVALUER.

 

Un galgo s’attache facilement à la maison dans laquelle il vit. Avant d’être sauvés de leur vie de misère, jamais ils n’avaient eu de contact humain autre que d’être battus ou traités comme des choses.  Quand ils découvrent qu’il y a une autre vie, dans laquelle il y a chaleur, câlins, nourriture et eau, ils ne veulent pas la perdre. En réalité quand un galdo s’enfuit, ce qu’il fait c’est fuir quelque chose qui lui fait peur comme un bruit fort, un manque de confiance, etc…

Texte écrit par Galgoleku - Espagne

COMMENT EVITER QUE NOTRE GALGO OU NOTRE PODENCO NE PRENNE LA FUITE ?

 

1º Mettre un collier anti-fuite spécial galgos y podencos, le fixer correctement, pas comme décoration mais comme l’outil utile et valable qu’il est.

 

2º Une laisse solide.

 

3º L’attache de la laisse doit également être résistante.

 

4º. Toujours veiller à ce que la laisse soit bien fixée dans la main, soit tournée autour de la main ou si il y une poignée, cette dernière utilisée comme il se doit.

 

De la sorte, si le galgo/podenco tire un coup sec parce que quelque chose lui fait peur, inconsciemment nous refermerons la main et nous le maintiendrons près de nous. Si la laisse est juste tenue en main, sans sécurisation, quand nous remarquerons que le chien tire, inconsciemment nous ouvrirons la main et le chien pourra prendre la fuite avec la laisse pendante ce qui constitue un danger supplémentaire pour l’animal.

 

5º. Il faut faire des exercices de rappel avec l’animal à la maison. Ensuite quand il répond à la maison, il faut commencer à les faire dans des endroits complètement fermés et sous contrôle, petit à petit avec patience et sans énervement qui pourrait se transmettre à l’animal. Ensuite il faut augmenter la distance de rappel.

 

6º. En plus d’être interdit dans la plupart des villes, on ne doit jamais marcher en rue avec un animal en liberté. Un bruit quelconque pourrait lui faire peur et provoquer sa fuite. Dans ces moments-là il ne répondra plus aux appels de son maître car l’instinct de survie lui commande de fuir et s’impose aux sons qu’il connait.

 

7º. Il y a des galgos/podencos qui sont sauvés mais dont la vie antérieure a été tellement dure qu’il faudra plusieurs années avant de pouvoir les lâcher.

 

NOUS RAPPELONS QUE TOUS LES ANIMAUX ADOPTES OU EN FAMILLE D’ACCUEIL SONT DES ANIMAUX QUI ONT ETE MALTRAITES PHYSIQUEMENT ET PSYCHOLOGIQUEMENT ET QUE TOUS ONT PEUR DE L’UNE OU L’AUTRE CHOSE.

 

En prenant ces quelques précautions, nous éviterons à l’animal que nous aimons la souffrance de se retrouver loin de sa nouvelle famille et abandonné.