A TOUS NOS LEVRIERS D'ESPAGNE ...

A toi dont les longues pattes déliées pourraient d’un bond, si tu le désirais, te permettre de t’enfuir sans jamais être rattrapée tel Pégase prenant son envol,

 

A toi dont la vitesse de pointe à la course n’a d’égale que la beauté de ton corps gracile et éthéré semblant voler dans les airs lorsque tu t’élances fièrement dans les plaines de cette terre qui t’a vu naître,

 

A toi dont le caractère est celui d’un ange un peu timide au début, n’aimant pas les bruits forts ou les mouvements brusques, mais laissant rapidement place, pour qui sait t’apprivoiser et se déplacer en douceur, à une galga venant demander que l’on prenne soin d’elle et montrant tout l’amour dont elle est capable,

 

A toi le galguero qui a un jour possédé cette beauté, tu ne t’es donc pas aperçu du joyaux que tu avais au sein de ton foyer ? L’as tu chassé ou bien s’est il joué de toi en échappant à ta vigilance ? Pourquoi l’avoir fait pucer si aujourd’hui tu ne réponds pas aux appels des bénévoles qui désirent simplement savoir si tu abandonnes ton chien ? Quelle vie de misère lui as tu offert ?

 

A vous galgueros de tous bords, comment osez vous asservir des créatures si douces et sensibles ? Vous, dont la seule motivation se borne à les faire naître tant et plus, à les arracher au sein de leur mère avec le plus profond des mépris pour la vie, à les parquer dans les endroits les plus sordides que l’on puisse imaginer, à les enfermer dans l’obscurité de bunkers puants la souffrance et la peur de crainte que d’autres ne vous les volent, à les affamer, à les battre, à les entraîner à courir toujours plus vite en les attachant derrières vos camionnettes pendant des heures, pour que de temps en temps et seulement pour votre bon plaisir, ils puissent essayer d’attraper le fameux lièvre (qui lui non plus n’a rien demandé).

 

Et tout cela dans quel but ? Pour votre profit ? Pour l’argent que rapportent les paris sur le vainqueur de la course ? Pour la valeur ajoutée à ce galgo gagnant que vous finirez invariablement par revendre à un autre galguero qui l’achètera à prix d’or pour à son tour le faire souffrir d’une manière ou d’une autre ? Pour votre gloriole ?

 

Et comment finiront ils ces anges de miséricorde capables de lécher la main de l’homme qui s’apprête à les pendre à un arbre pour laver son honneur ? Nous ne le savons que trop bien ... et nous n’allons pas coucher noir sur blanc toutes les tortures que vous leur infligez quand vient l’heure pour eux de quitter cette terre sans même avoir eu le temps de vivre. Il nous suffit de savoir qu’il n’y a rien de naturel et d’humain dans l’existence que vous leur imposez, ni dans la mort que vous leur dispensez si généreusement.

 

Honte à vous, à vos pratiques et à vos coutumes barbares qui chaque année depuis si longtemps voit disparaître des légions de galgos et autres chiens de chasse, ces martyrs qui devraient être élevés au rang de trésor national en Espagne au lieu d’être bafoués et foulés au pied.

 

Et te voilà toi, doux galgo, qui aujourd’hui est proposé à l’adoption et qui représente l’espoir qui naît de l’obscurité, la lumière qui jaillit au bout du tunnel, pour toi et tous les tiens, ceux déjà tombés dans l’oubli sous les coups de leurs bourreaux, ceux qui sont en ce moment même exploités comme des esclaves pour la prochaine saison de chasse et pour ceux (infime minorité) qui ont eu la chance de croiser la route d’une bénévole et qui attendent désormais d’être adoptés, nous vous promettons qu’il y a aura toujours des hommes et des femmes pour vous tendre la main et vous venir en aide, pour soigner vos blessures physiques et panser votre âme meurtrie.

 

Vous aussi, vous pouvez faire partie de cette chaîne de solidarité contre la barbarie et l’ignorance, vous battre aux côtés de ces femmes espagnoles, à nos côtés, pour ces chiens, pour MILONGA, GOLOSA, PACOVI, RODOLFO, TRITON, HEAVEN et tant d'autres, en adoptant et en parlant de cette terrible situation autour de vous.

 

Ne détournons pas le regard car si nous le faisions, il n’y aurait plus de remparts contre les monstres dans ce monde !

 

Ils espèrent que vous les remarquerez, que vous les aimerez et que vous les chérirez pour le reste de leur existence.

 

Laissez parler votre cœur et offrez leur la vie respectable qu'ils sont en droit d'attendre de notre part !

 

Armelle pour UHDG

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Legrand yasmina (lundi, 13 février 2017 14:46)

    Très beau texte pour ces amours de chiens
    On voudrait les sauver tous alors que me sens que un grain de sable dans cette lutte de tous les jours
    J ai adopté balthazar il y a 2 ans par l intermédiaire de levriers et cgnie au début je ne devais être que faire pour 1 mois ou 2 mon mari ne désirant pas adopter et au bout de 8 jours nous avons craqué et il est la maintenant avec sa copine déjà présenté Habibi un petit levrier italien mais je pense en adopter un autre jour y pense de plus en plus����

  • #2

    Brigitte Acke (lundi, 13 février 2017 19:27)

    Magnifiquement écrit. J'ai trois de ces amours à la maison. Le second a été adopté deux mois après le premier, et le troisième (un papy de 9 ans laissé pour compte) deux ans plus tard. Cela fait maintenant trois ans qu'ils font partie de notre famille et de notre vie. Ils s'entendent merveilleusement avec les autres chiens (2 shi tzu) et avec nos 3 chats. Vous avez totalement raison de les mettre en valeur. Ils ont une noblesse propre rien qu'à eux et sont d'une gentillesse incroyable.

  • #3

    rouseau (mardi, 14 février 2017 10:20)

    les galgos sont des amours, moi j ai adopté SILVANO il m a fallu beaucoup de patience, un trauma ce n est pas facile mais je ne regrette pas c est un amour

  • #4

    Nadine Morisset (mardi, 14 février 2017 18:15)

    Texte très lucide sur la situation des Galgos d 'Espagne et sa réalité

  • #5

    francoise martine durand (vendredi, 10 mars 2017 08:49)

    merveilleux texte , mais que de tristesse pour ces pauvres loulous